Mes 11 CD/DVD






   
Charlie Vitamine:
Réflexions personnelles
Historique:
Durant toute mon enfance, je n’écoutais pas de musique à la maison, et durant mon adolescence la musique pop et variété étaient carrément interdite d’écoute, car considérée comme trop subversive. Dès 1968 sur une petite radio (un petit poste à galène que j'avais bricolé), j’écoutais, sous l’oreiller, les émissions tardives de musique pop, la musique de variété française ne m’intéressant absolument pas!
Le choc survint en 1971, lorsque j’ai entendu pour la première fois sur la radio la version du ‘’All along the Watchtower’’ de Jimi Hendrix à L’Ile de Wight. La sonorité de la guitare totalement inédite pour moi m'a littéralement transporté sur une autre planète! Dès cette minute, je savais qu’un jour je serais sur une scène, que je jouerais de la guitare électrique avec une strato et que je chanterais cette chanson en public.
Les circonstances privées et mes moyens financiers ne me permettaient aucunement de m’acheter une guitare. Dans ma chambre, en me cachant, j’ai donc joué sur un balai et imaginé les positions et mes futurs attitudes à de guitare pendant de longues heures et pendant plus d’une année (!), sur une musique que je ne pouvais qu’imaginer, car je n’avais plus de radio! Ce fait personnel (proche de la folie...!) a été déterminant sur mon jeu de guitare, car plus tard, pendant mes premières années de guitares et de groupes, je refusais de jouer autres choses que mes propres compositions. En autodidacte absolu, je tenais à découvrir les accords et les notes par moi-même, car je considérais que d’apprendre à jouer de la guitare par des cours ou des méthodes n’était pas une attitude ‘’rock’’ et il était pas question pour moi d'être un ''sous-professeur''! Je m’inventais donc mes doigtés de guitariste au fur et à mesure du besoin de mes chansons. Sur des bouts de papiers je dessinais les cordes de guitares et cherchais mathématiquement les doigtés en repèrant les notes du manche sur chaque corde. Je cherchais donc la tonique, tierce, quinte, mineurs, etc. Cette attitude était finalement très ‘’blues’’, car très libre et personnelle, ce qui m’a amené tout naturellement à la découverte du blues quelques années plus tard (encore par Hendrix à travers sa version de red house allucinante dans l'album live ''in the west''), car je trouvais génial que l’on puisse exprimer autant d’émotions avec seulement trois accords.
Goûts musicaux principaux:
Le rock et le blues sophistiqué façon Jimi Hendrix.
Les chansons rock mélodiques façon Robin Trower.
Le blues électrique contemporain.
La guiatre acoustique et particulièrement le flamenco.
Tous les bons musiciens exeptés ceux qui font des démonstrations techniques!
Concept de groupe:
Cela fait de nombreuses années que je n'ai pas réussi à fédérer des musiciens et chanteurs surn un véritable projet commun. N'ayant plus réussi à trouver dont les musiciens poussant tous dans la même direction, j’ai dû me résoudre dès 1993 à me produire en ‘’solo’’, donc trouver des musiciens d’accord d’adhérer à un véritable projet plus personnel. Le CD ‘’back on the road’’ et les suivants sont l’aboutissement de cet état de fait.
Projets ou rêves:
- Enregistrement d'un CD uniquement composés de compos.
- produire ma fille, la chanteuse JaniSmith 
Attente:
Trouver un agent pour le CVB.
L’inconcevable:
Arrêter de jouer!


Dès février 1996